Blog powered by Typepad

« Rêves de sève | Accueil | Moins vite »

17 mars 2012

Commentaires

ms

Je suis tellement d'accord avec toi. J'en avais d'ailleurs fait mon statut FB ! Est ce de l'info que de tenter coute que coute de montrer des familles en deuil, des enfants rescapés. Ce que vivent ces familles est horrible, point n'est besoin d'en rajouter ! De tout coeur avec eux et avec toute la Belgique.

celestine

Oui tu as raison, c'est indécent. Ce métier de voyeurs assoiffés de scoops sensationnels dégoûte, mais est-ce que ce ne sont pas les consommateurs de cette presse qui la font vivre?
Information veut-il dire mépris de la personne humaine? Peut-on filmer la mort d'un enfant?
Ton billet pose de vraies questions. Je m'associe à la peine des Belges qui sont durement éprouvés ces derniers temps.

AnnA

Tout à fait d'accord avec toi.
Je suis toujours particulièrement choquée de voir des images des parents et amis des victimes, quel que soit le lieu et les circonstances. Hier les enfants belges, aujourd'hui ceux de Toulouse.
La douleur, la souffrance sont des choses intimes qu'il devrait être interdit de reproduire sans l'autorisation des personnes photographiées

AnnA

Au fait, je ne serais pas du tout choquée que le ou les photographes qui se sont déguisés en infirmiers afin de voler des photos soient interdits d'exercice.
C'est une fouine que tu as mise en guise d'image. Je pense que pour eux un putois aurait été aussi bien

Myosotis

Ms: Ca fait une éternité que je veux t'envoyer un mail....

Célestine: oui, sans doute, les consommateurs - que nous sommes - y sont pour quelque chose. En fait, je leur en veux aussi.

Anna: Oui, un putois aurait pu faire l'affaire, de fait.....

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)